Hugo Wetli

Les villes, les paysages et les personnages étaient les motifs privilégiés de Hugo Wetli. D’un trait rapide et sûr, il créait des peintures, des dessins et des lithographies d’une vivacité vibrante et d’une tonalité souvent expressive. Les couleurs de Wetli nous emmènent dans ses voyages à l'étranger, mais elles nous ramènent aussi toujours à l'univers alpin suisse et dans la région de Berne, son pays natal.

Continuer la lecture

Quand Wetli, en 1962, peint une scène de rue en été, avec quelques clients assis à la terrasse d’un café et qu’il l’intitule Beizli in Griechenland (Petite auberge en Grèce), on peut certainement y lire une fois encore l'expression de son attachement à la Suisse. La feuille fait partie – aux côtés de Grandvaux, Rebberge (Vignobles), des Netzflickerinnen Spanien (Raccommodeuses de filets, Espagne) et des Fassaden am Broadway (Façades à Broadway) – des œuvres les plus précoces de l’artiste dans la Collection de la Mobilière. Ce n’est que dans les années 1950 que Wetli a découvert la peinture libre. Après un apprentissage de dessinateur en bâtiment, il avait suivi une formation de graphiste, travaillé pour un atelier de dessin animé, puis plus tard comme dessinateur publicitaire à succès, entre autres pour Swissair. Par ailleurs, il réalisa des illustrations pour des livres de voyage. L’une des particularités de ses œuvres est qu’il place ses motifs à l’avant de l’image, renonçant en grande partie à une représentation en profondeur. Afrikanischer Garten (Jardin africain) et Einfahrt (Emmental) (Entrée) le montrent clairement. Wetli s’inscrit par-là dans l'un des débats principaux de la peinture du XXe siècle, qui est de savoir si l’illusion de l’espace est encore en phase avec l’époque ou si l'image doit être traitée comme ce qu'elle est, en deux dimensions.

Comme on le sait, la Suisse a produit quelques-uns des plus importants graphistes du siècle dernier et il est frappant de constater que bon nombre d’entre eux se sont tournés vers l’art libre – pensons, par exemple, à Richard Paul Lohse (*1902), à Carlo Vivarelli (*1919) ou à Karl Gerstner (*1930). Comme eux certainement, Hugo Wetli aura su tirer parti de son expérience de graphiste. En témoignent non seulement la sûreté de son tracé de lignes, mais aussi la disposition magistralement équilibrée des éléments de l’image.

 

Hugo Wetli est né en 1916 à Berne, où il est mort en 1972.

Domaines d’activités: dessin, peinture, fresque, arts graphiques, illustration

X Moins
voir aussi