Otto Tschumi

Il créa un univers fantastique de tableaux emplis de scènes surréalistes et de constructions oniriques. Le peintre, dessinateur et graphiste Otto Tschumi jouait avec les formes et les techniques les plus diverses pour donner corps à son imagination. De son vivant déjà, son œuvre protéiforme lui a valu une grande reconnaissance et l’a hissé au rang d'un des artistes suisses les plus importants du XXe siècle.

Continuer la lecture

Otto Tschumi avait 32 ans lorsqu’il émigra de Berne à Paris en 1936. Jusqu’à cette date, il avait développé un langage de formes influencé par le cubisme ; les motifs et les espaces visuels de ses débuts prennent donc souvent des formes géométriques. Avec le déménagement à Paris, sa rencontre avec Max Ernst et d’autres surréalistes ainsi qu’avec Hans Arp, son mode d’expression artistique évolue: aux éléments géométriques viennent s’ajouter de plus en plus de formes organoïdes. Tel qu’il est représenté, le sujet allie, apparemment sans peine, la distanciation, la non-figuration et des détails réalistes. Cette disparition, ce flou des frontières, caractéristique du surréalisme, n’est pas sans ressembler au moment de l’endormissement: les formes se dissolvent, les associations commencent, réalité et vision fusionnent pour former un univers propre, où les choses et les êtres apparaissent comme des noctambules ou des «promeneurs nocturnes» (Nächtliche Wandler) et où le souvenir de la Sicile (Sizilien) se fond en une vision imaginaire faite de colonnes, de nuit et d’un sol brûlé par le soleil. Dans les années 1940, Otto Tschumi revient vivre en Suisse et il illustre une version du roman Moby Dick, qui paraîtra en 1942. A partir de là, les bateaux seront un motif récurrent dans son œuvre, les autres sujets essentiels étant le corps humain et les animaux.

La Kunsthalle de Berne a présenté les œuvres de Tschumi pour la première fois en 1946 et en 1949, il a obtenu la commande d’une peinture murale pour la Direction générale des douanes de Berne. L’artiste fut invité à des expositions pionnières, en Suisse et à l’étranger, en particulier à partir des années 1950. En 1960, il a représenté son pays à la Biennale de Venise. Avec Meret Oppenheim, Serge Brignoni et Kurt Seligmann, il a été l’un des surréalistes suisses les plus brillants.

 

Otto Tschumi est né en 1904 à Bern (CHE), où il est mort en 1985.

Domaines d’activités: peinture, dessin, arts graphiques

X Moins