Tatsuo Miyajima

Avec la numérisation et l’interconnexion totale, la quatrième révolution industrielle est en marche et va changer profondément notre quotidien. L’artiste Tatsuo Miyajima travaille dans le domaine des nouveaux médias et crée des installations depuis les années 1990. Il se sert d’ordinateurs, de vidéos, d'écrans LED et de relais pour inventer sa propre esthétique. Sa création repose sur des principes d'actualité, tels que «Keep Changing» («changer continuellement»), «Connect with Everything» («se relier à toutes les choses») et «Continue Forever» («continuer à l’infini»); rien n’existe qui ne soit pas dépendant de quelque chose d’autre, tout est soumis à l'écoulement du temps et change.

Continuer la lecture

En toile de fond des interventions, parfois monumentales, de Miyajima se dessine une cosmologie composée d’éléments de l’humanisme occidental et de l’enseignement du bouddhisme zen. Pour l’œuvre Life (Rhizome) No. 3, Miyajima a travaillé avec un expert en intelligence artificielle, Takashi Ikegami, pour mettre au point une nouvelle génération de platines LED. Leur système numéraire de 1 à 99 ne suit aucune structure déterminée, mais change de manière complètement arbitraire, comme un organisme vivant. Miyajima comprend le chiffre comme une métaphore pour toute forme de vie et de changement et donc aussi pour la fugacité du temps. C’est la raison pour laquelle les chiffres comptent aussi bien en montant de 1 à 9 qu’en descendant de 9 à 1, le zéro restant occulté. Il marque une sorte d’état en suspens entre le cycle de vie du devenir, mourir et redevenir. Le terme utilisé pour le titre de l’œuvre «Rhizom» (rhizome, motte de racines) est une métaphore pour un nouveau modèle d’organisation des connaissances qui n’est plus hiérarchique, mais interconnectée – comme nous la connaissons aujourd’hui de l’Internet.

Après une formation de peintre et une activité de performances à ses débuts, Miyajima concentre aujourd’hui son regard sur le temps, un sujet traditionnel de l’art japonais, que d'autres artistes comme On Kawara et Hiroshi Sugimoto représentent également. Il n’essaie pas de figer le temps, mais de l’étendre à l’infini. Miyajima s'est fait connaître en Suisse par des expositions au Musée d'art de Saint-Gall, à la Kunsthalle de Zurich et au Museum Haus Konstruktiv de Zurich.

Tatsuo Miyajima est né en 1957 à Tokyo (JPN); il vit et travaille à Moriya (JPN).

Domaines d’activités: sculpture LED, dessin, performance, installations in situ

X Moins

“Art exists for a person to empathize with another. It exceeds the difference of Language, Race, Country and thoughts. I believe it is absolutely necessary for people to overcome difficulties and to live in peace.”

(«Le but de l'art est de se mettre à la place des autres. Il permet donc de surmonter les différences de langue, de race, de pays d'origine et d’idées. Je pense que l’art est absolument nécessaire pour surmonter les difficultés et pour vivre en paix.»)

voir aussi