Thomas Struth

Groupes d’individus au musée, portraits de familles ou vues «all over» de la jungle ou des entrailles d’un accélérateur de particules: le photographe allemand Thomas Struth témoigne d’une grande fascination pour les choses qui se cachent derrière le monde visible. Pour les exprimer, il s’applique à une approche du motif des plus objectives possibles.

Continuer la lecture

Après avoir d’abord étudié la peinture avec Gerhard Richter à la Kunstakademie de Düsseldorf à partir de 1973, il passe dans la classe de photographie de Bernd et Hilla Becher en 1976. Il se fait connaître dans les années 1980 avec des séries en noir et blanc, comme Unbewusste Orte (Lieux inconscients, commencés en 1979), des vues en perspective centrale de rues et de places désertes prises dans le monde entier. La rigueur des compositions et le travail en série de ces photographies sont alors en nette contradiction avec l'opportunité offerte d'une interprétation narrative: s’agit-il là de l’arpentage de la ville en tant qu'espace de vie, en tant que vestige d'une apocalypse, en tant que lieux d'un crime? La photographie de la rue bernoise Kramgasse (1989) en possession de la Mobilière fait partie de ce groupe d’œuvres. La Mobilière dispose également de huit photos de la série Orte der Entscheidung (Lieux de décision - 1998/1999), que Struth a réalisées pour le journal Handelsblatt publié à Düsseldorf. On y voit, entre autres, le refuge montagnard isolé où a été décidée la fusion de Daimler et Chrysler, une façade triste de la Wallstreet derrière laquelle l’indice NASDAQ a dépassé tous ses records, ou encore un chemin près de Forchheim où l’ancien chef de Siemens a pris la décision de développer la filière de la technologie médicale. En sa qualité de travail commandé, la série occupe chez Struth une position particulière, mais avec sa force de suggestion et le regard si personnel de Struth pour l'invisible, l'insoupçonné, l'atypique, elle s’intègre sans aucune césure dans son œuvre.

Avec Jeff Wall et Andreas Gursky, Thomas Struth est une des figures les plus influentes de la photographie contemporaine. Ses tableaux en grand format réalisés à partir des années 1990 ont contribué de manière décisive à la reconnaissance de la photographie comme un médium à part entière de l’art contemporain.

 

Thomas Struth, né en 1954 à Geldern (DEU), vit et travaille à Berlin (DEU) et à New York (USA).

Domaines d’activités: photographie

X Moins