Christian Denzler

Dans bon nombre d’œuvres artistiques, on peut facilement retracer une évolution de la figuration à l’abstraction. Il est rare qu’un artiste prenne le chemin inverse et maintienne ces deux pôles en équilibre. C’est le cas de Christian Denzler. S’il a autrefois esquissé des silhouettes dans des tableaux à caractère géométrique, il crée aujourd’hui des portraits au dessin fouillé parallèlement à des compositions abstraites. Le moment précaire du devenir de la forme et de son abolition, de même que la confrontation au charnel restent constants.

Le dessin a toujours été important pour Denzler, mais il a également souvent peint au début de sa carrière artistique. Par exemple de grands tableaux étroits, dont la Mobilière possède plusieurs exemplaires, où il associait des personnages féminins délicatement stylisés à des motifs floraux, dans un langage formel en aplats, d’inspiration géométrique. Aujourd’hui encore, il crée des images purement abstraites, basées sur le principe de la série, mais il recourt désormais presque uniquement au dessin. Depuis le déménagement de Denzler à Bruxelles en 1995, ce moyen d’expression a revêtu une nouvelle forme et une importance centrale: ses œuvres sont de plus en plus composées de traits de crayon très fins, mis patiemment bout à bout, se densifiant ou se clairsemant tour à tour pour faire apparaître des choses. À côté de feuilles singulières qui semblent montrer des accumulations de mamelons, d’appendices animaux ou de cheveux, les portraits dessinés en grand format sont devenus la particularité de Denzler. Les portraits réalisés à partir de modèles photo que l’artiste trouve sur les marchés aux puces sont toutefois plus «soufflés» que dessinés sur la feuille. L’application de peinture et les contrastes sont si discrets que le visage représenté est à peine saisissable et fait plutôt penser à une reproduction.

Christian Denzler, qui a obtenu son diplôme d’architecte à l’EPF de Zurich en 1993, s’intéresse aussi de près au langage, compose des poèmes et des textes en prose. En 2016, il a écrit des textes de chansons pour son ami musicien Simon Ho. En tant qu’artiste plasticien, il a obtenu la Contribution à des œuvres artistiques de la Ville de Berne (1996), la bourse de soutien Aeschlimann Corti (1998) et la bourse fédérale d’atelier à Rome (1999). En 2006, il s’est vu décerner le premier prix Aeschlimann Corti.

 

Christian Denzler est né en 1966 à Winterthur (CHE). Depuis 1995, il vit et travaille à Bruxelles (BEL) et à Berne (CHE).

Domaines d’activités: dessin, peinture, fresque, sculpture, poésie

Site Internet de l'artiste

Œuvres de Christian Denzler

© Christian Denzler
Christian Denzler

Sans Titre

© Christian Denzler
Christian Denzler

Sans Titre

© Christian Denzler
Christian Denzler

Sans Titre

© Christian Denzler
Christian Denzler

Sans Titre

© Christian Denzler
Christian Denzler

Sans Titre

© Christian Denzler
Christian Denzler

Sans Titre