Hanna Roeckle

Native du Liechtenstein, la plasticienne Hanna Roeckle est connue pour ses polyèdres peints à la laque automobile, qui associent de manière captivante sculpture, peinture et design. Elle doit son dernier grand succès en date au-delà des frontières du Liechtenstein et de la Suisse à une sculpture de son groupe d’œuvres Aquarius, inaugurée en 2016 à la Cour pénale internationale de La Haye. 

Après avoir grandi à Vaduz, Hanna Roeckle suit une formation à la Kunstgewerbeschule de Zurich et à partir de 1975, elle enseigne d'abord le dessin, tout en exerçant déjà son activité artistique en freelance. Au début des années 1980, inspirée par les paysages urbains et industriels, elle peint des images subjectives et expressives qui gravitent autour de questionnements sur l’art de traduire la perception en émotion. Plus tard, elle focalise de plus en plus sa peinture non figurative sur une interaction complexe entre motif et fond, corps et espace, transparence et opacité. En décidant de travailler entièrement comme artiste indépendante en 1994, H. Roeckle se tourne aussi vers la sculpture. Elle crée des hybrides, entre image et objet, inscrivant ainsi résolument sa peinture dans un système de références spatiales. Les années 2000 voient naître ses premières séries de tableaux peints à la laque automobile sur laminé, ainsi que des installations aux allures d’étagères, pour des mises en scène interchangeables et très élaborées de ses objets. Les œuvres les plus récentes de H. Roeckle déclinent en trois dimensions des formes géométriques modulaires selon un système inspiré de la minéralogie. Tantôt elle superpose verticalement ces modules en série, ce qui n’est pas sans rappeler l’œuvre Endless Columns de Constantin Brancusi (commencée en 1918), tantôt elle les accroche au mur comme des chaînes de structures cristallines ou encore elle les pose sur des socles – comme à La Haye – en monolithes iridescents et attractifs. L’une de ces sculptures du groupe Aquarius (2016/2018), composée de six surfaces rhombique tronquées, se trouve dans la collection de la Mobilière. L’objet en forme de cristal conçu pour l’extérieur, est en plastique renforcé de fibres de verre. La forme et les surfaces laquées, qui varient entre le bleu, le violet et le rouge selon l’incidence de la lumière, confèrent au travail d’Hanna Roeckle le caractère d’un corps esthétique étrangement insolite, qui peut être déchiffré comme une synthèse entre surface et espace, d'une part, entre nature et technique, d’autre part.


Les séries de tableaux et d’objets modulaires d’Hanna Roeckle positionne cette artiste dans le droit fil de la tradition de l’art constructiviste concret, dont elle est actuellement l’une des représentantes majeures en Suisse.


Hanna Roeckle, née en 1949 à Vaduz (LIE), vit et travaille à Zurich (CHE) et à Vaduz (LIE).

Domaines d’activités: peinture, objets, installation, dessin.

Site internet de Hanna Roeckle


voir aussi

Œuvres de Hanna Roeckle

© Hanna Roeckle
Hanna Roeckle

Aquarius