Leopold Schropp (*1939)

La couleur en soi peut être une source d’inspiration, et les questions artistiques que pose l’art moderne classique n’ont toujours pas eu de réponse définitive. C’est ce que montrent les tableaux et objets de Leopold Schropp: son étude opiniâtre des principes de base de la création artistique a débouché sur une représentation modulée d’intenses jeux de lumières et de couleurs.

Après un apprentissage de peintre, Leopold Schropp fait des études à l’Académie des beaux-arts de Munich de 1961 à 1964. Sa carrière artistique prend ensuite son envol en Suisse, où il vit depuis 1969. Avec des couleurs très saturées, mais toujours appliquées d’un geste net, et des compositions souvent en forme d’étoiles sur fond carré, il suit la piste de ce qu’il appelle des «archétypes iconographiques», inspiré par des avant-gardistes comme Picasso ou Kandinsky. Schropp expérimente bientôt avec des collages et des supports aux formes irrégulières et développe en parallèle ses premiers assemblages, parfois d'inspiration surréaliste, qu'il appelle alors des Metaphysische Objekte (Objets métaphysiques). Certains titres de tableaux comme Kosmos (Cosmos) ou Das Ganze (Le tout) dépassent eux aussi l’aspect formel de ses œuvres. Dans les années 1980, la confrontation avec des artefacts de peuples primitifs donne naissance à des compositions qui «affrontent» l’observateur sous forme de masques abstraits. L. Schropp se concentre ensuite de plus en plus sur la création d’harmonies de couleurs qu’il matérialise désormais sous forme de structures horizontales, verticales ou tramées, qu’il dissout parfois dans des élans libres et gestuels du pinceau. A partir de 2007, il poursuit ces recherches sur des caissons lumineux peints ou animés de collages. Actuellement, les différentes phases de sa création semblent parvenues à une synthèse et il peint sur des planches en bois généralement verticales et étroites.

 

L’œuvre de Leopold Schropp a été régulièrement exposée en galerie à partir de 1972. Il a fait l’objet d’expositions muséales importantes, par exemple en 1982 au Kunstmuseum de Lucerne, en 1991 au Museum zu Allerheiligen de Schaffhausen, ainsi qu’en 1992 et 2002 au Centre Pasqu’Art de Bienne.


Leopold Schropp, né en 1939 à Munich (DEU), vit et travaille à Worb (CHE). 

Domaines d’activités: peinture, collage, sculpture, photographie.

Site Internet de l'artiste


voir aussi

Œuvres de Leopold Schropp

© Leopold Schropp
Leopold Schropp

EIKOVA XIX

© Leopold Schropp
Leopold Schropp

EIKOVA XX

© Leopold Schropp
Leopold Schropp

EIKOVA XXII