Jeune fille au maillot rouge

1932,
49 x 39 cm
Materials and Techniques
huile sur toile

«Les Tableaux qu’il peint demandent à être conquis par le spectateur, comme les lecteurs de Rarnuz doivent gagner sa poésie.» Gotthard Jedlicka, 1947 C’est en ces termes que l’historien d’art Gotthard Jedlicka compare la peinture du Vaudois René Auberjonois à l’art poétique de son ami et compagnon de longue date Charles Ferdinand Ramuz. Les tableaux d’Auberjonois ne sont pas d’un abord facile, leur beauté et leur charme austère ne se dévoilent qu’au spectateur patient. Les tons qui y dominent, brun chaud, vert ou gris, ne sont pas de ceux qui frappent immédiatement le regard.

Plus d’informations sur l’artiste